Crash Bandicoot on the Run: Les astuces à connaître pour s’optimiser ?

Le nouveau jeu mobile Crash Bandicoot n’est pas un runner bête et méchant. Voyons ensemble toutes ses petites subtilités afin d’améliorer votre expérience de jeu et vous optimiser au maximum !

Pour connaître toutes les bases de Crash Bandicoot on the Run!, je vous de commencer par consulter cet article pour bien optimiser votre temps. Dedans, vous trouverez les réponses à pas mal de questions que les débutants se posent comme « Comment bien dépenser ses cristaux violets ? », « Quels modes prioriser ? » ou encore « Comment gérer votre production de ressources ? ». Ici, vous trouverez toutes les petites techniques un peu plus avancées pour optimiser votre gameplay. C’est parti !

Comment récolter un maximum de ressources en un minimum de temps dans Crash Bandicoot on the Run ?

Le jeu mobile Crash Bandicoot est ce qu’on appelle un « endless runner » à la Subway Surfers. Le truc, c’est qu’il n’y a qu’un seul mode de jeu qui soit réellement « endless » (infini en français), les courses dans les petites îles qui permettent de récolter des ressources. Pour optimiser ces runs, il faut comprendre comment fonctionne l’IA qui génère le parcours infini.

Ici, on n’est pas comme dans un Temple Run où chaque nouveau virage ou piège est généré aléatoirement. Ce qui est généré, ce sont des pans entiers de course. C’est l’une des originalités du jeu, les cartes ont été travaillées par des game designers, pas par un algorithme. A chaque fois que l’IA vous propose de choisir entre deux chemins, elle propose en fait de choisir entre deux routes déjà conçues. Vous verrez qu’il y en a assez peu par carte. Si vous visez une ressource en particulier, vous allez donc courir plusieurs fois sur exactement la même route.

Chaque route possède un nombre de « caisses de ressources » restreint, qui, une fois récupérées, se transforment en caisses de pommes lors de votre prochain passage. L’astuce est donc de nettoyer chaque route méthodiquement. Par exemple, lors de votre premier passage, essayez de toujours grimper le plus haut possible. Puis, lors du deuxième passage, de toujours tomber dans les trous pour accéder aux sous-sols. Vous avez compris l’idée. Une fois que vous serez passé(e) 2 fois par route, ne forcez plus sur la ressource ciblée, vous avez à peu près vidé le stock.

Crash Bandicoot on the Run, combats de boss : comment faire des attaques « N’Sane » à tous les coups ?

Une fois les ressources récoltées et les objets craftés, vous allez donc poursuivre le « mode histoire » avec ses boss à combattre. Enfin… « combattre »… on s’entend. Vous connaissez le principe, une petite jauge bouge super vite et vous devez la stopper d’une pression de pouce pile au moment où elle arrive au centre. Mais comment faire ? Là aussi, il existe une méthode qui garanti la plus belle des réussites. Attendez que la barre ai fait un aller-retour complet histoire d’être habitué(e) à sa vitesse, puis appuyez au moment où vous la voyez dans la zone jaune (c’est à dire à 25% du trajet aller ou retour). Avec un temps de réaction de personne normale, entre le moment où votre cerveau donne l’ordre à votre doigt d’appuyer et le moment où vous le faite vraiment, la barre devrait se trouver pile poil au centre. N’Sane ! 😉

Astuces en pagaille pour vous améliorer à Crash Bandicoot on the Run !

Fini les longs paragraphes, place à une liste d’astuces plus condensée pour optimiser votre façon de jouer !

  • Crash ne court pas très vite, le conseil le plus important à retenir est le même que dans tous les runners, regardez toujours le plus loin possible pour prévoir votre course à l’avance.
  • Une fois votre vision de jeu aiguisée, si vous n’avez pas le temps de courir plusieurs fois chaque parcours et de ramasser plus de 1000 pommes sur une seule run, visez les chemins les plus compliqués possible. Plus le chemin est ardu, plus il est rentable.
  • Les baies violettes qui servent de projectiles pour détruire les boîtes rebondissent aussi sur les champignons. Bon à savoir.
  • Pour attaquer les boss avec ces mêmes baies violettes, je vous conseille d’attendre qu’ils rechargent leurs attaques. Dès que le boss a balancé ce qu’il a à balancer, décalez vous sur une route inoccupée et tirez. La patience paye.
  • Je l’ai déjà vaguement évoqué plus tôt, mais vous verrez rapidement que le plupart des trous du jeu ne vous tuent pas, ils vous font tomber bien souvent dans des sous-sols riches en ressources !
  • Pour ne pas perdre de vies, spammez le tourbillon bien avant de taper dans les caisses. Allez savoir pourquoi, il n’y aucun temps de latence entre deux « attaques tourbillon » alors ne prenez pas le risque d’être dans le mauvais timing et spammez comme un(e) débile. Promis, ça passe.
  • L’invincibilité obtenue lors de la récolte d’un 3è masque est terriblement nulle puisqu’elle ne protège pas de tout et qu’elle se stoppe brusquement. Même quand vous l’avez, continuez à faire attention à là où vous mettez les pieds.
  • Vous pouvez vendre des ressources ? Lorsque le silo est plein, n’hésitez pas à vous débarrasser de quelques Pièces Bêta en trop. Ça ne fait gagner que des pommes mais elles sont toujours convertibles en trophées !
  • En parlant de conversion en trophées, attendez bien d’avoir 10 000 pommes ou 20 000 pommes à échanger. C’est beaucoup (beaucoup) plus rentable comme ça.
  • Petits rappels de cet article sur la gestion du temps, même si vous n’avez plus besoin de ressources, gardez vos machines actives le plus souvent possible avec les objets les plus compliqués possible.

Crash Bandicoot on the Run: Avancez plus vite en optimisant votre temps de jeu ?

Crash Bandicoot vient de débarquer sur mobile ! Voici les astuces pour vous optimiser au maximum dès vos premières heures de jeu.

Vous connaissez très probablement le genre « endless runner » grâce à Subway Surfers. Mais, comme Super Mario Run l’a fait en son temps, Crash Bandicoot on the Run! arrive à très bien réinventer la formule en mixant l’endless runner avec une sorte de RPG de gestion de ressources. Tout vous sera expliqué. Sans plus attendre, voici toutes les infos pour bien optimiser votre temps, le nerf de la guerre de la plupart des jeux mobile !

En quoi consiste Crash Bandicoot on the Run ? Les bases du jeu

Ce n’est pas super compliqué. Vous devez courir dans diverses cartes pour récolter des ressources. Ces ressources permettent de confectionner des objets grâce auxquels vous allez débloquer de nouvelles cartes. En gros, ce n’est à peu près que ça.

Le truc, c’est que vous allez vous retrouver dès le début du jeu avec la capacité de construire pas mal de différents objets, un éventail de quêtes assez varié, la proposition de rejoindre une équipe et un tas d’autres choses. On s’y perd facilement. C’est à ça que sert cet article, quels modes prioriser ? Vous allez avoir la réponse à cette question immédiatement.

Oubliez le mode histoire et foncez sur l’île Wumpa.

Une fois le didacticiel passé, ne cherchez pas à tout prix à avancer dans le mode histoire. Comme dans tous les jeux freemiums, la clef est de repérer le « facteur limitant ». Ici, ce sont les ressources, que ce soit des ingrédients comme les écorces, champignons et autres baies, le résultat de votre agriculture (on pense surtout aux oeufs) ou les pièces mécaniques qui permettent d’améliorer vos machines. Il n’y a qu’un seul endroit dans le jeu qui permet de récolter des ressources, les diverses petites îles de la cartes du monde. Au début, il n’y a que l’île Wumpa qui est disponible, foncez dessus dès que possible et courez jusqu’à l’avoir complètement vidée.

N’avancez dans le mode « histoire » (c’est à dire les petits combats de boss qui permettent de débloquer des gemmes de puissance, second facteur limitant) qu’une fois toutes vos ressources épuisées. Vous le verrez facilement, il y a des petites jauges à côté de chaque ressource disponible sur une map. Sur la capture d’écran ci-dessus par exemple, mon Bois aux Tortues est rempli. Je peux et je dois m’y rendre pour mettre toutes ces ressources dans le rouge le plus vite possible. Plus tôt ça sera fait, plus vite il y en aura des nouvelles.

N’oubliez pas les Défis !

Sur chaque archipel du multivers, il y a une série de 3 défis à faire une fois par jour. Ces défis sont des courses particulièrement corsées qui permettent de gagner des récompenses plus cosmétiques qu’autre chose. Si vous avez le temps et l’envie d’un peu de challenge, pensez à les faire quotidiennement. Si vous avez la flemme, ce n’est pas super grave.

Comment gérer votre production dans Crash Bandicoot on the Run ?

Avec une mécanique inspirée des jeux à la Clash of Clans, le hub du jeu est une base remplie de diverses machines qui transforment vos matières premières en objets à utiliser dans le mode histoire. Faites en sorte que ces machines tournent le plus souvent possible. Même quand vous avez déjà tout ce qu’il vous faut, produisez. Mieux encore, produisez les ressources les plus chères possibles. Ce n’est jamais perdu, promis. Gardez toujours un bon stock d’un peu de tout et vous éviterez une bonne partie de la frustration que doit vous faire ressentir l’Ordinateur de Mission (c’est l’endroit où vous partez vous bagarrer contre les boss et leurs sbires).

Comment bien utiliser ses cristaux violets dans Crash Bandicoot on the Run ? Est-ce que cela vaut le coup d’accélérer le temps ?

Les cristaux violets, monnaie virtuelle achetable avec de l’argent pas virtuel du tout, ne doivent servir qu’à une seule chose, acheter des skins. Les skins sont les seuls éléments du jeu qui ne peuvent pas être obtenus autrement qu’en payant avec du vrai ou du faux argent. En accomplissant des quêtes, en montant de niveau ou en regardant une pub de temps en temps, il est toujours possible de gratter quelques cristaux gratuits. Soyez très économe et ne les claquez surtout pas ailleurs que dans quelque chose qui vous sera profitable sur le long terme.

Comme presque tous les jeux mobiles gratuits, Crash Bandicoot on the Run! doit être abordé avec beaucoup de patience. Les développeurs veulent jouer sur votre frustration pour vous faire passer à la caisse. Ici, la société derrière le développement n’est autre que King, créateurs du géant Candy Crush Saga. Ce sont des experts de la frustration, ne vous laissez pas avoir. Abordez le jeu sereinement, en y jouant deux ou trois fois par jour à petites doses. Un petit coup au réveil, un petit coup à la pause déjeuner et un petit coup le soir suffit à être très bien optimisé(e).

Comment gérer les quêtes et les courses de survie dans Crash Bandicoot on the Run ?

Et les quêtes dans tout ça ? Vous avez en permanence une série de 3 petites quêtes à accomplir, qui, une fois terminée, débloque une récompense en ressources et l’accès aux 3 quêtes suivantes. Gardez un oeil dessus, mais ne concentrez pas votre temps de jeu autour des quêtes. En général, elles se font toutes seules. Un petit conseil peut être tout de même utile ici. Chaque série de 3 quêtes est désignée pour accompagner une section de l’Ordinateur de Mission, c’est à dire une série de 4 sbires puis d’un boss. Si vous voyez que vous passez à la section suivante sans avoir bouclé vos 3 quêtes, il faut peut être réorienter votre gameplay autour de ces dernières. Avoir un gros décalage entre les quêtes et les missions ruine votre optimisation puisqu’on vous demandera, par exemple, de fabriquer deux types de ressources différents.

Concernant la course de survie, elle est pour l’instant assez secondaire. Oui, cela permet de gagner de grosses récompenses, mais ces récompenses ne se débloquent qu’au bout de pas mal de temps. Ajoutez à ça le fait que les courses de survie sont assez confuses et qu’elles demandent un ticket et vous voilà avec le pire mode du jeu. Je vous conseil d’en courir une ou deux uniquement si vous n’avez plus rien d’autre à faire, que votre équipe est proche de la victoire et que vous avez vraiment envie de jouer quelques minutes de plus.

Pokémon Café Mix: Nouvelles commandes et retour de Chapotus

Aujourd’hui, de nouvelles commandes ont été ajoutées sur Pokémon Café Mix:

Commandes 961 à 990 (30 commandes de plus).

Retour du Client Spécial Chapotus.

Just Cause Mobile s’offre un trailer cinématique

Alors que Just Cause: Mobile avait été annoncé en fin d’année dernière, l’éditeur a cette fois profité du Square Enix Presents, son premier évènement numérique, pour en dévoiler une bande-annonce cinématique.

Si l’on imaginait mal la série des Just Cause arriver sur nos smartphones, Just Cause Mobile compte pourtant bien conserver tout ce qui en a fait le succès. Grappin, vol en parachute ou encore phases de shoot à la volée seront donc évidemment de la partie. Dans ce jeu en vue verticale, entièrement doublé et pourvu de cinématiques in-game, le joueur pourra personnaliser son agent et rejoindre Firebrand, une division spéciale de l’Agence. Tout au long de la campagne, il devra lutter à travers trois grands environnements ouverts situés autour du globle. A l’aide d’alliés issus des anciens épisodes de la franchise, il tentera de mettre fin aux exactions de Darkwater, un groupe de mercenaires qui menace l’Agence, tout en essayant de retrouver la trace de Rico Rodriguez. Equipé de nombreuses armes, gadgets et véhicules, il pourra améliorer ces derniers dans le mode Campagne, mais également en progressant dans les modes Défi et Multijoueur, dont rien n’a filtré pour le moment.

Just Cause Mobile devrait être disponible en free-to-play à la fin de l’année 2021 sur iOS et Androïd.

Hitman Sniper Assassins: Un jeu mobile sans l’Agent 47 dévoilé

Hier soir, la conférence Square Enix Presents a mis en lumière un nouveau titre tiré de la franchise Hitman, cette fois destiné aux mobiles.

Temporairement titré « Hitman Sniper Assassins (Titre Provisoire) », le jeu mobile ne sera pas incarné par l’Agent 47 que nous connaissons, mais par certains de ses collègues de l’ICA, l’International Contract Agency, chargés de travailler ensemble sur la réussite de la mission « 426 ». Une production développée par Square Enix Montréal, à qui l’on doit déjà le précédent Hitman: Sniper, mais aussi Hitman GO, et Lara Croft GO. Il sortira courant 2021 sur iOS et Android. Les détails se font maintenant attendre.