Rien ne dure, tout fini par s’arrêter un jour ou l’autre #07

Nous somme maintenant le dimanche 18 juillet, Sylvie me propose de venir me chercher pour qu’on aille à Mons, une fois la bas on s’arrête au bar d’un des hôtels en face de la gare afin d’aller boire un verre et attendre Fabien qui doit arriver.

Une fois qu’il est arrivé on reprend un verre (moi un coca comme d’habitude), une bonne demi heure après on sort de l’hôtel pour se diriger vers la grand place de Mons pour aller manger quelque chose, alors que je m’attendais à aller au Mac Do, et bien non, Sylvie nous invite Fabian et moi à manger à la terrasse d’une taverne restaurant se trouvant sur la grand place.

Une fois arrivé et installé nous passons commande, histoire de changer d’un coca Fabian me propose de prendre un apéritif maison, c’était vraiment très bon.

Par contre ce qu’il c’était abstenu de me dire c’est que le truc était alcoolisé (rien de grave mais ça surprend quand on s’attend à boire une sorte de jus d’orange).

Une petite 20aines de minutes après, nos commande arrivent et chose amusante, en m’apportant mon plat le serveur me dit « Voilà madame », ça nous a tous fait rire sur le moment, mais je l’ai remercier pour la délicatesse qu’il a eu. ^^

Je ne sais plus comment s’appelle ce que Sylvie à pris, Fabian lui avait pris un truc au saumon (je lui ai bien dit qu’il à pas intérêt à m’embrasser avant d’avoir été se désinfecter la bouche après avoir mangé).

Quand à moi, j’ai prix des pennes carbonara qui était vraiment très bonne, sérieux j’avais jamais mangé ça de ma vie et j’ai vraiment bien aimé.

Sylvie me dit de pas hésiter à demander du parmesant en plus, ce que je m’empresse de faire et ce fut une très bonne idée, c’était encore meilleur.

Ca c’est moi en train de faire la connerie d’essayer les lunettes de Fabian qui ne donne pas du tout le même charme sur moi que sur lui. :-/

Une fois le repa terminé, Fabian propose qu’on aille danser sur la grand place vu qu’il y avait une animation, on s’en va tous danser (enfin surtout eux deux) pendant que moi j’ai préféré rester sur le coté plutôt que d’aller me ridiculiser sur le dance floor (ils avaient tellement le move que j’ai jamais réussi à faire une photo de nous trois pendant qu’ils étaient en train de danser).

On est resté la une bonne heure pour ensuite aller dans un endroit un peu plus calme ou il y avait aussi de la musique, Sylvie était en train de discuter avec des copines à elle, me présentait à tout le monde pendant Fabian était sortir pour fumer, ensuite après les présentations faite, je sort rejoindre Fabian et pendant qu’on été en train de s’embrasser, voilà Sylvie qui arrivent en courant, me prend par la main et m’embarque avec elle aussi en courant, je me demande pourquoi et c’est à ce moment la qu’elle m’emmène sur la dance floor et m’enlace pour qu’on danse un slow à deux et en profite pour me glisser à l’oreille que le week-end suivant elle comptait le passer qu’avec moi (enfin pas tout à fait) et qu’elle allait faire venir deux de ses copines russes (Tatiana et Héléna).

Nous somme maintenant le mardi 20 juillet, je repense a ces derrières semaines et le changement qu’il y a eu dans ma vie depuis que j’ai rencontré Sylvie, j’ai rencontré des gens super que je n’aurai sans doute jamais connu, découvert des endroits ou je n’aurai probablement jamais été, j’ai passé des moments génial avec des personnes des plus intéressante.

Mais il y à un hic, vous allez peut-être me prendre pour un con, un imbécile ou que sais-je d’autres, mais plus j’y pense et plus je me dit que c’est pas une vie pour moi, aussi chouette c’était, je suis pas comme ça, je suis pas un grand sorteur, je suis quelqu’un qui à pas besoin d’être toujours entouré de monde, je sais gérer la solitude et même si à un moment je me suis retrouvé avec trois femmes et un mec dans un lit, si j’étais tous surpris de me dire que j’ai un mec, et bien c’est pas une vie pour moi, c’est pas moi ça, c’était sympa ces quelques semaines, mais je voie pas continuer comme ça encore et encore, c’est un monde qui est pas le miens et j’ai rien à y faire et même si j’ai eu aucun mal à trouver ma place et à me faire accepté et apprécier de tous (je parle pas d’aimer car on sais jamais si les gens, les autres vous aiment vraiment), c’est pas le genre de vie qui pourrai qui est fait pour moi.

J’aime les choses simples, les gens simples, j’ai pas besoin d’avoir des gens bourré de fric autour de moi, qui dépense sans compter, ni même avoir plusieurs nanas ou mecs dans mon lit qui sont la que pour moi, Sylvie ainsi que tous les autres on été une chouette rencontre mais je pense pas que ça aurai fonctionné sur la durée cette vie pour moi.

Et aussi stupide que cela puisse paraître, aussi con qu’on pourra me prendre, j’ai décidé d’arrêter la, je leur ai bien expliqué le pourquoi du comment, personne ne l’a mal pris, mais bon je préfère être honnête avec tous le monde, j’ai pas envie de rester dans une vie qui me conviens pas juste parce que les gens sont sympa, m’apprécie, qu’on me paie tout, ou quoi, je suis pas comme ça à profiter des gens même si je sais qu’ils faisaient cela de bon coeur dans même penser que j’aurai pu en profiter.

Maintenant vous pourrez penser que je suis vraiment stupide d’avoir dit au revoir à tout ça mais c’est pas grave, j’ai supprimé tout le monde de Facebook afin d e couper les ponts avec tous le monde et personne ne sais me recontacter vu qu’ils n’ont ni mon adresse, ni mon mail, ni même mon numéro de gsm.

Voilà comment se termine cette incroyable histoire.

Fin.

Ce contenu a été publié dans Vie quotidienne par Figaronron, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.
Partager cet article sur Facebook ou Twitter

A propos Figaronron

Blogueur depuis presque 20 ans, collectionneur de jouets (robots, figurines,...), jeux vidéo (Gameboy, Gameboy Advance, Nintendo DS, Nintendo 3DS, PS1, PS2, PS3, PS4, PSP, PS Vita, Amiga 500 (jeux et démos), et autres rétro-gaming...), DVD, comics, passionné depuis toujours de séries télé, séries animées, émissions, Pubs, jeux vidéo, animations stop motion, photos. Ma devise: Quand on trouve une fois, on peut trouver deux fois.

Laisser un commentaire