Rien ne dure, tout fini par s’arrêter un jour ou l’autre #05

La semaine passe, Sylvie me présente un peu plus de ses amis chaque jour (dont certains que j’aurai changé de trottoir si je les aurais croisé dans la rue, lol) et sans me venter, c’est l’unanimité, tout le monde me trouve sympa, cultivé, j’ai eu plaisir à faire leur connaissance et discuter avec eux et j’ai vraiment l’impression d’avoir été adopté par tout le monde. 🙂

C’est alors que Samedi 17 juillet, Sabine me contact pour me dire qu’elle passe au Quick à Jemappes et me propose d’aller la rejoindre, je me prépare donc pour aller jusque la (vu qu’elle ne sais pas ou j’habite).

En allant jusque la, le premier choc que j’ai eu c’est la rue par la quel ou je suis passé pour y aller, j’étais plus passé la depuis bien 5-6ans et elle n’étais plus du tout comme dans mes souvenir, il y avait des appartement qui avait poussé et d’autre en construction.

Tien en plein milieux de la rue se trouve la planque (au bout du chemin ou il y a le bâtiment blanc et gris, il n’y avait rien à cet endroit à l’époque) ou moi et Philippe il y a une 15aine d’années nous cachions pour surveiller sa femme avec qui ça n’allais plus trop, c’est même moi qui à été équipée sa voiture d’un micro à distance qui permettais d’entendre tout ce qui se passé dedans quand elle y était et d’enregistrer les conversations, elle l’a jamais trouvé alors que j’avais planqué ça sous son siège, lol. Conclusion sa femme avait bien rencontré quelqu’un, mais une meuf avec qui elle a fini par se barrer.

En arrivant à proximité du Quick, je suis passé devant un autre endroit ou j’allais de temps en temps il y a plus de vingt ans quand je donnez rendez-vous a des mecs que je choppé sur internet, c’est d’ailleurs la qu’il y en a un qui m’a fait mourir de rire, en général j’anticipe toute les situations possibles et inimaginables mais la ce qu’il m’a sorti je l’ai pas vu venir, alors que cette rencontre commence par une petite mise en bouche si on peut dire, et juste avant une entrée en matière, je m’attendais a un « Retourne toi », « Je vais te prendre », « Je vais te la mettre dans le cul »… et bien non, le gars me sort tout naturellement « Présente toi », je me suis flanqué a rire comme c’est pas possible, tellement il y avait un décalage entre ce qu’on été en train de faire et ce qu’il me sort, lol (j’ai pris la photo sur google maps car j’ai pas pensé à la faire ce jour là).

Enfin arrivé au quick, heureusement qu’elle m’avais dit ou elle était car je n’aurai jamais trouvé sa voiture et en fait elle était juste en face de l’entrée, on discute cinq minutes dans sa voiture et elle me dit qu’elle à un truc pour moi (en fait on en avait déjà parlé sur Facebook) et elle me donne un soutifs tout à fait à mon gout et en plus en satin, on se dirige ensuite vers le Quick et une fois passé commande, on part s’installer c’est alors que sur la table à coté de nous je vois ce petite pancarte posée dessus (je vous l’ai mis en français et en flamand), on sais jamais que certain paniquerai à l’idée d’être contaminé, lol.

Une fois notre comande reçue, nous discuton et faisons un peu plus connaissance qu’autour d’un verre dans un bar et que dans une chambre d’hotel et j’ai passé un bon moment avec elle, elle est sympa, à de la culture, de l’humour et tout, une bonne heure après qu’on ai fini de manger on décide de partir et elle me propose de me reconduire, vu qu’elle ne connais pas trop le coins je lui dit de me ramener sur la grand route juste en bas du parking du Dreamland histoire de pas la faire se perdre dans les rues de mon quartier.

J’ai passé un bon après midi, j’ai pas vu le temps passer et je la trouve très agréable, pour le reste, voici la photo que je lui avais dit que je ferai et que je lui ai envoyé pour qu’elle voie ce que sont soutif donne sur moi et il me vas vraiment comme un gant et vraiment doux au touché.

A suivre…

Ce contenu a été publié dans Vie quotidienne par Figaronron, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.
Partager cet article sur Facebook ou Twitter

A propos Figaronron

Blogueur depuis presque 20 ans, collectionneur de jouets (robots, figurines,...), jeux vidéo (Gameboy, Gameboy Advance, Nintendo DS, Nintendo 3DS, PS1, PS2, PS3, PS4, PSP, PS Vita, Amiga 500 (jeux et démos), et autres rétro-gaming...), DVD, comics, passionné depuis toujours de séries télé, séries animées, émissions, Pubs, jeux vidéo, animations stop motion, photos. Ma devise: Quand on trouve une fois, on peut trouver deux fois.

2 réflexions sur « Rien ne dure, tout fini par s’arrêter un jour ou l’autre #05 »

  1. Vous n’avez pas honte de parler de prostitution et d’exposer ainsi la poitrine d’une femme a demi nue prétextant monter un sous-vêtement nouvellement reçu sur un blog consacré aux jeux vidéo ?

Laisser un commentaire