La théorie des prénoms, ou comment choisir le bon prénom pour son enfant ?

Il y à de cela une bonne vingtaine d’années (voir au-delà) j’avais mis au point une méthode que j’ai appelé « La théorie des prénoms » et qui permettait de trouver le prénom d’une personne juste en voyant sa tête. (ouais, je sais ça parait absurde comme ça).

Comment trouver le prénom d’une personne juste en regardant son visage, et bien c’est très simple.

En premier lieu il faut garder à l’esprit que chacun à la tête de son prénom, cad que si vous avez un ami qui s’appelle David, une amie qui s’appelle Jessica, sauriez-vous les imaginer avec un autre prénom ? après réflexion on se rend compte que non et que leur prénoms leur vas comme un gant.

Une fois cela bien compris et bien assimilé, il vous suffit de faire le contraire, regarder une personne et vous demander quel prénom pourrai aller sur son visage, et là à force d’entrainement, vous parviendrez un peut à la fois à trouver le prénom des gens sans même les connaitre (ce qui pour les plus malin d’entre vous peut-être pas mal en boite pour approcher une gonzesse et lui faire croire qu’on la connait par exemple). 😉

De la je me suis dit de vous faire profiter un peu de mon « savoir » et vous proposer pour une fois un article +/- intéressant sur le choix des prénoms et plus précisément celui de votre petit bout que vous attendez peut-être ou envisagez d’avoir et afin de vous éviter de flinguer la vie de votre enfant avec des prénom tel que Rocky, Circé ou Théophée comme une personne que je connais. ^^

Choisir le prénom de son futur bébé semble être une activité amusante. Mais certains parents oublient leur bon sens quand ils se décident. Ca donne lieu à des prénoms étranges, aux significations bizarres ou encore à des associations avec le nom de famille franchement douteuses.

Certains enfants détestent le prénom qu’ils portent, une fois plus âgés et peuvent mal le vivre: avoir un prénom qu’on n’aime pas fait baisser l’estime de soi et nous rend plus solitaires, selon une étude. C’est dire la pression qui pèse sur les épaules des parents.

Voici quelques règles, évidentes ou non, anecdotiques ou sérieuses, pour choisir au mieux le nom que portera votre gamin.

– Evitez d’aller piocher dans la listes des prénoms les plus détestés du moment si vous ne voulez pas qu’on grimace quand vous prononcez celui de votre bébé à la maternité. Par exemple Jayden pour les garçons et Neveah (soit Heaven, qui veut Ciel, écrit à l’envers) pour les filles, sont en tête des prénoms les plus détestés. Britney n’était pas très inspirée lors de la naissance de son fiston.

– Pensez à l’adresse e-mail que son entreprise lui accordera un jour (faut aussi savoir se projeter dans l’avenir). Imaginez: vous l’appelez Virginie et son nom de famille est Agin. Ca pourrait donner vagin@monentreprise.net. Bof.

– Pensez à l’orthographe. N’optez pas pour l’original à l’écrit à tout prix. Donc on évite les prénoms qu’on ne sait pas comment écrire. Exemples: Caitlyn, Kaitlyn, Catelyn, Caitlin.

– Soyez inspirés mais pas trop et surtout pas comme ce couple israëlien qui a appelé son bébé d’après le bouton « Like » sur Facebook. Selon eux, Like sonne « moderne et innovant ». :-/

– N’essayez pas d’être drôle. Le prénom de votre enfant le poursuivra toute sa vie, c’est donc loin d’être une blague.

– Ne lui donnez pas le prénom d’un intellectuel, ça lui mettrait trop de pression. On zappe les Aristote, Harvard, Einstein. On espère, dans le même genre, que Deva, la fille de Monica Bellucci, sera aussi belle qu’elle quand elle sera plus grande vu que son prénom signifie quand même « beauté céleste ».

– On évite de lui donner les prénoms de ceux qui ont démoli une nation. Par exemple Adolf Hilter.

– Ne faites pas comme les stars qui donnent à leurs enfants des prénoms invraisemblables, juste pour sortir du lot. Ainsi, le fils de Natalie Portman s’appelle Aleph, celui de Mariah Carey Morocaan Scott et celui de Gwen Stefani, Zuma.

– On évite de lui donner le nom d’une marque. On pense à Megane ou Zoé Renault, Mercedes, mais ça marche aussi pour les marques de luxe: P.Diddy a nommé son fils Justin Dior et le fils d’Erika Bady s’appelle Puma.

– On oublie aussi les prénoms-adjectifs, qui définissent d’emblée le caractère du nouveau-né alors qu’il n’a même pas poussé son premier cri: Fidèle, Grâce, Parfait, Trésor, Désiré, Modeste, et on en passe.

– On dit non aux « prénoms diaboliques » (exemple Daemon). Vous l’aimez cet enfant, n’est-ce pas?

– N’écoutez que votre intuition, votre coeur, votre partenaire. Parce que les gens sont comme ça, ils auront probablement un commentaire à faire sur le prénom de votre gamin. Laissez couler et faites au mieux. L’important, c’est qu’il vous parle et que votre bébé grandisse épanoui, avec un prénom qui sonne doux à l’oreille, qui lui va bien.

2 réflexions au sujet de « La théorie des prénoms, ou comment choisir le bon prénom pour son enfant ? »

Laisser un commentaire