La phrase du jour (085)

Voici La phrase du jour qui m’a été donnée aujourd’hui sur Facebook.

La_phrase_du_jour_085_-_01.jpg

Sauf pour ceux qui on toujours eut une laisse et qui en plus se foutent une paire de menottes et jettent la clé.

La_phrase_du_jour_085_-_02.jpg

8 réflexions au sujet de « La phrase du jour (085) »

  1. Cette phrase du jour ressemble à un proverbe à la con vraiment con.

    Pour certains la liberté en amour c’est de ne pas savoir ce qu’on veut, jouer avec les pieds des autres, tester son pouvoir de séduction (?) sans se préoccuper des sentiments des autres, (se) jouer la comédie, vouloir le beurre et l’argent du beurre, …

    Je trouve tout de même qu’en amour, il faut un minimum de respect de l’autre (voire de soi-même).

    Mais de toutes façons, ce que certains appellent « aimer » est loin du concept ! Ce n’est pas tout d’employer le mot, il faut encore pouvoir réellement éprouver le sentiment !

  2. Pour certain suffit de les payer et coucher pour qu’il se dise qu’on les « aime », et c’est tellement facile de payer et coucher, surtout quand on à que ça à faire pour garder quelqu’un, et qu’on à rien d’autre à offrir.

  3. Ce qui est passé ne peut plus être refait, ni changé.

    Il y a des gens qu’on a connu dans le passé et qui ne peuvent pas changer. Beaucoup de personnes arrivent à se remettre en question et à s’améliorer. Certaines sont des cas désespérés. Elles étaient nocives ou dingues dans le passé, elles le sont au présent, le seront à l’avenir, elles sont irrécupérables.

    Par contre, être poursuivi ou non par le passé, c’est parfois une question de choix. C’est sur qu’avoir commis des délits ou des actes répréhensibles peut toujours te retomber sur le nez un jour ou l’autre, par contre quand on sait qu’un être ne vous a jamais voulu que du mal, on a toujours le choix de lui tourner définitivement le dos et de ne plus jamais se retourner sur lui, même pour lui cracher à la gueule.

Laisser un commentaire