Flashmob 1 – Lipdub 0

Flashmob et lipdub. Sous ce charabia un peu confus se cachent deux grandes tendances de communication de l’année 2010. Impossible que vous n’ayez pas assisté à ces manifestations qui ont fait fureur sur le net … ou pas.

La multiplication de ces petites vidéos a eu le don d’agacer l’internet mondial, et on a fort à parier que l’une des deux trépassera cette année. Alors laquelle de ces deux tendances perdurera en 2011 ?

Le flash mob victime de son succès ?

Le flashmob, on en à beaucoup entendu parler. Voulant surfer sur les succès de T-Mobile ou du monumental flash mob pour les Black eyed peas, de nombreuses institutions se sont lancé dans ces regroupements éphémères.

Que ce soit pour participer à des manifestations immobiles, chantées ou dansées, des dizaines de groupes se sont créés sur Facebook cherchant vainement à réunir plus de 15 personnes pour un évènement spontané. Sauf que depuis le trépas de Mickael Jackon eh bien les flash mob populaires ne sont plus et laissent la place à des évènements vu et re-revu.

Le lipdub:

Le lip dub est ce qui a permis à des tas d’entreprises de mettre en oeuvre la fibre artistique de chacun. Toute l’équipe est orchestrée par une chorégraphie aux petits oignons visant à mettre en valeur mais pas trop, chaque collaborateur qui aura appris son bout de playback par cœur. Le tout sur une musique populaire.

Les employés s’amusent, l’entreprise communique sur sa bonne santé, et tout est balancé sur le net pour voir cette chaine humaine et musicale faire le tour de la planète.

Sauf que vous avez déjà vu des lipdub qui ont marché vous ? Si oui je veux des noms.

Tous ceux qui veulent changer le monde ou rajeunir l’image de leur entreprise se pressent pour en faire un. Grandes écoles, hôpitaux, partis politiques s’y mettent aussi. Tout le monde veut ses 5 secondes de gloire : « regarde là c’est moi : attends je te le remets ».

Nooooooooooon.

Alors laquelle de ces deux tendances est la moins agaçante ? Laquelle fera encore frémir en 2011 ? Le flashmob. En même temps la réponse était contenue dans le titre !

Pourquoi le flashmob gagne ? Parce qu’il donne toujours la chair de poule quand il est bien fait et suscite toujours le même sentiment « j’aurais bien aimé y être ». Et pourtant il part avec des contraintes que le lipdub n’a pas. Tout d’abord le flashmob doit compter avec la disponibilité des gens. Si 3 jours avant on est drôlement emballé à l’idée d’aller faire une bataille de polochon sur la plus grande place de la ville et bien le jour même, on a un peu la flemme et un programme intéressant à la télé nous scotche sur notre canapé.

Le flashmob vient donc d’un réel investissement là où le lipdub vient surtout d’un ordre de la direction.

Pour finir, petite mention spéciale pour la vidéo virale de la chaine de télévision britannique E4 qui met en scène un flashmob raté.

Laisser un commentaire