Une Marvel Saint-Valentin

Cela faisait plusieurs jours que je devais vous le montrer (je vous en avez encore parlé ce matin dans cet article) mais voici enfin les photos du cadeau de Saint-Valentin que Leedee m’a fait.

SAM_0083

En fait c’est un bouquin incroyable (et le mot est faible) sur l’univers Marvel qu’elle m’a offert, je vous dit pas comme j’ai halluciné quand j’ai vu ça, car je m’attendais pas, mais alors pas du tout à un tel cadeau.

SAM_0084 SAM_0085

Déjà pour commencer faut avouer que la présentation est vraiment super, c’est la première fois de ma vie que j’ai un livre qu’on range dans une boite.

SAM_0087

Allez pour les curieux, voici les deux premières pages.

SAM_0088 SAM_0089

Vous devez surement vous demander ce que ce bouquin à de si particulier, et bien contrairement à ce que vous avez vu jusque maintenant dans cet article, il ne se limite pas à un livre dans une boite, mais est bourré de collector que je n’aurai jamais pensé avoir un jour en main et dont je vous ai mis un petit aperçu.

Le premier truc qui m’a scotché c’est ça, un crayonné original de Namor.

SAM_0091

Au départ je pensais qu’il était juste scellé sous plastique, mais non, je vous dit pas la tête que j’ai fait quand j’ai vu qu’on savait le sortir et qu’il était pas tous seul, que sept de ses petits camarades étaient avec lui, ce qui fait que je n’avais pas en main un crayonnés original sous plastique scellé mais huit à l’air libre. ^^

SAM_0093

Et la surprise ne s’arrête pas la, un peu plus loin je découvre le badge de campagne de Oward the Duck de 1976.

SAM_0101

La carte d’entrée pour visiter les studios Marvel de 1982.

IMG_6108

Le faire part de mariage de Peter Parker et de Mary Jane.

IMG_6109 IMG_6110

La collection complète des timbres Marvel comics de 1970 (ceux la aussi on sais les sortir de la pochette).

IMG_6107

En ce n’est qu’un infime aperçu de ce que ce bouquin contient, car il est bourré de collector, d’infos, de dessins, et j’en passe, c’est vraiment un super livre, et j’en suis encore tous émus rien que d’en parler tellement ça m’a fait plaisir.

Laisser un commentaire