Un tranchant cocu

Aujourd’hui n’est pas une journée ordinaire, car cela à bien failli être pour moi la dernière ou je vous raconté mes conneries, pour la simple et bonne raison que notre ami le cocu alcoolo et toxico qui n’avais plus donner signé de vie depuis trois mois, à tous simplement refait surface pour débarqué chez moi « pour parler », la ou je m’interroge c’est la définition qu’il à du mot « parler », mais voici le début de l’histoire, ainsi que les fait tel qu’ils se sont déroulé chronologiquement.

Tous à commencé par des menaces au téléphone, ensuite un courrier envoyé chez moi, et pas plus tard que cet après midi la petite terreur du quartier ne trouve rien de mieux à faire que de venir jusque ici.

Déjà chose à savoir, il était capté depuis bien avant qu’il arrive sur le palier, quand il parlais avec un black en face de chez moi, ce qui fait que j’ai vite compris ce qu’il voulais, mais bon l’affaire ne s’arrête pas la.

A en croire le coup de téléphone qu’il ma donné après être parti d’ici, il était venu soit disant « parler » avec moi, rien que d’entendre çà c’était hallucinant, car il n’avais aucune intention de venir causer, la seul chose qu’il cherchez était tous simplement de me faire la peau et rien d’autre.

Arrivé en face de mon appartement, il sonne chez moi, et vu que j’ouvre pas il commence à sonner partout, de la il à la chance quelqu’un lui ouvre la porte du palier, arrivé en face de ma porte (on se demande bien comment il a pus savoir la quel c’était car même en ayant trouvé mon numéro dans le botin il aurai jamais pus avoir la lettre de chez moi vu qu’elle n’y était pas, et le black en question avec qui il parlais ne me connaissait pas non plus).

Donc arrivé en face de ma porte, il frappe d’une façon peut caractéristique des personnes qui frappe à une porte (surement pour se démarquer des autres), ensuite notre ami qui était bien évidement venu pour « parler », commence à mettre son doigt sur l’oeilleton de ma porte (on se demande bien pourquoi vu qu’il était venu pour parler) ensuite, vu que ça à du le fatiguer, il commence à mettre de la salive dessus (aurait il pensé rendre l’oeilleton flou pour pas que je voie que c’est lui ?), quelque instant plus tard comme cela n’était pas encore à son gout, il cache l’oeilleton avec un bout de papier (la encore on se demande bien pourquoi).

Il fait ensuite pendant une 10aine de minutes des aller retour entre la porte d’entrée du bloc, de ma porte, passe de gauche à droite, essaie de se « cacher », c’était à mourir de rire, vu qu’il était capté depuis le départ.

Son petit va et viens fini, il remarque enfin qu’il y a un extincteur juste à coté de ma porte, et que fait il à votre avis ? et bien je vous le donne en mille, il retire la protection du dit extincteur et prend la gâchette et la tien en joue devant ma porte (vous aurez compris que son but était de me le vider en plein visage si j’aurai eut le malheur d’ouvrir ma porte).

En suite il prend sons gsm et sonne à ce qui lui sers de « femme » et qui l’as envoyé ici (ou du moins expliqué comment arrivée chez moi), je l’entend dire que je n’ouvre pas (ben non je suis pas fou non plus), qu’il à envie se jeter avec ses deux pieds joint dans ma porte, et j’en passe.

La conversation finie, il trouve une autre idée au lieu de tenir en joue la gâchette de l’extincteur, il prend carrément l’extincteur entier en main près à me défoncer la gueule avec si j’ouvre ma porte (je rappelle qu’il était venu pour parler bien sur), je le laisse faire son cinéma derrière ma porte et appelle les flics pendant ce temps la vu que je lui avais bien dit de pas débarquer ici, mais bon il à pas du comprendre le français.

Environ une bonne demi-heure environ après, il décide de partir enfin, j’attends gentillement que les flics arrive pour ouvrir ma porte, en toute sécurité, et je vous dit pas la surprise que j’ai eut en ouvrant ma porte, voici dans quel état je l’ai retrouvée.

On peut voir clairement que cette marque (un « V » ) vu la netteté de la coupe à était faite avec un objet tranchant (cutter, couteau,…)

C’est quand j’ai vu l’état de ma porte que j’ai vite compris que ce qui m’attendait c’était pas de me faire défoncer la gueule à coup d’extincteur (ça c’était un bonus) mais plutôt de me faire découper en rondelle (accessoirement, il à aussi fait cramer la sonner qui sers à sonner chez moi depuis la rue).

Une fois rentré chez ce qui lui sers de « femme », la petite terreur du quartier arrive encore à me sonner ici pour me sortir qu’il voulait me parler (heu faut pas déconner non plus, ça c’est pas parler, et en venant ici il n’avais aucune intention de discuter avec moi, la seul chose qu’il cherchez était de me faire la peau et rien d’autre).

Quand à ce qui lui sers de femme, elle ose me sortir en gueulant derrière que j’ai pas de couille, entre nous je préféré qu’on pense que j’ai pas de couille et sauver ma peau que de la risquer, car comme je l’ai souvent dit je ne suis pas bagarreur, je ne sais pas me battre, et je ne fonctionne pas comme ça.

Quoi qu’il en soit elle doit être fier d’elle d’avoir envoyé ici (et n’avoir rien fait pour le retenir) son cocu alcoolo et toxico pour me faire la peau comme elle à fait à la cavalcade et qu’elle l’a gentillement laissé venir chercher après moi sachant très bien ce qu’il ferai si il me trouvais, et bon je ne sais pas ce qu’il à bien pus lui raconter sur les fait qui se sont déroulé cet après midi, mais on me fera jamais croire qu’elle à vraiment cru qu’il serai venu ici pour me parler, elle savait très bien ce qu’il cherchait et ce qu’il ferai si il m’avais devant lui.

Elle peu donc être fier d’elle de s’être remise avec un malade pareil (chose qu’elle aurai du comprendre quand elle l’as vu m’écraser sa cigarette sur le bras) et d’avoir envoyé le mec qu’elle voulais quitter, et qui lui à pourri la vie pendant 10ans, venir essayer de faire la peau pour la 2ème fois (vu que la première était à la cavalcade) au mec qu’elle aimais soit disant, qui était le mec de sa vie (tous ça pour ses mensonges à elle), et qui lui fallait, alors bravo à elle, elle peut vraiment être fier d’elle, comme je lui ai dit la dernière fois que je l’ai eut au téléphone, le souvenir que je garderai d’elle c’est celui d’une bonne à rien qui n’aura même pas était capable de se battre pour le mec qu’elle prétendait aimer et qui soit disant était le mec de sa vie. ^^

Mais bon la chose qu’on retiendra de tous ça bien sur c’est qu’il était venu Pour parler. lol lol

Laisser un commentaire