Un enfant de 5 ans est décédé de la grippe A H1/N1 à Colfontaine

Maxime Chiarelli est décédé mercredi, emporté par le virus de la grippe A/H1N1. Affaibli par une longue maladie, le jeune Borain n’a pu lutter contre ce virus. Ses parents évoquent un petit garçon courageux et souriant. Et appellent à ne pas céder à la panique.

Maxime, c’était un battant, il a fait preuve d’un courage exceptionnel jusqu’au bout…

Dans leur habitation de Wasmes (Colfontaine), les parents et les proches du petit garçon ont accepté de recevoir la presse.

Et de brosser le portrait de leur petit ange trop tôt disparu. “ Il souriait toujours, tout le temps ”, glisse Aurélie, sa maman. “ Tous ceux qui l’ont rencontré pourront vous le confirmer: Maxime donnait de l’amour, diffusait du bonheur autour de lui. Il n’a pas eu une vie très rose, c’est vrai, mais il trouvait toujours une raison d’être heureux. ”

Particulièrement dignes et lucides, Gino et Aurélie, les parents du jeune Borain, tiennent à calmer les esprits. “ Nous ne voulons pas que le décès de Maxime crée un vent de panique, une psychose dans la région ou le pays. Maxime n’était pas un enfant comme les autres. Il n’avait tout simplement plus la force de lutter contre cette foutue grippe A. ”

Pour la première fois en Belgique, c’est un enfant qui a mortellement été frappé par le virus de la grippe A H1N1. Il s’agit d’un enfant âgé de 5 ans et originaire de Colfontaine, dans le Borinage. Le 8 octobre, le jeune garçon a présenté de la fièvre et une détresse respiratoire. Il a été admis à l’hôpital le 9 octobre et a reçu un traitement à base de médicaments antiviraux. Sa situation a cependant empiré et il est décédé mercredi des suites de l’infection grippale.

L’enfant était vulnérable:

« Sa situation a cependant empiré et il est décédé mercredi des suites de l’infection grippale. L’enfant présentait de multiples facteurs à risque », précise le Commissariat Influenza. Le diagnostic de l’infection au virus de la grippe A/H1N1 a été confirmé jeudi par le laboratoire de l’Institut Scientifique de Santé Publique.

Ps: Même s’il convient d’être prudent, les spécialistes rappellent que la mortalité due à cette grippe n’est actuellement pas plus élevée que celle pour la grippe saisonnière.

Laisser un commentaire