Pas avant 2020 alors prenez votre mal en patience :-/

Je viens de tombée à l’instant sur cet article et ensuite sur celui-ci concernant l’accident de train de Buizingen survenu le 15 février 2010, et étant concerné cela m’a tous simplement scandalisé si on peut dire.

Voici le contenu d’un des articles en question.

L’information est révélée ce mardi après-midi par la RTBF: le procès de l’accident de Buizingen, qui fit 19 morts et 125 blessés le 15 février 2010, ne devrait pas se tenir avant février 2020. L’instruction du dossier est toujours en cours.

C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui lors d’une séance d’information le parquet de Bruxelles aux familles des victimes décédées dans la terrible collision ferroviaire. Les familles des personnes blessées dans la collision n’étaient pas présentes à cette réunion, selon la RTBF.

Non mais putain on va ou là ? 2020 faut pas déconner, ils attendent quoi ? que la plus part abandonnent ou laisse tomber ? qu’il y en aie les trois quart qui soit mort de vieillesse ou autre ?

Perso je me fou d’avoir des indemnités ou autre, mais bon quand on pense au famille des victimes, il à quand même 19 morts, bon enfin je trouve cela scandaleux, c’est du foutage de gueule, et je voulais juste le dire, parce que je trouve ça lamentable.

Je terminerai par une pensée aux victimes, vu qu’on est pas loin de la date anniversaire (dans un mois) de la catastrophe.

Ps: Si vous prenez le train souvent (ou même occasionnellement) comme moi) un conseil, mettez-vous dans le fond, en cas de crash c’est en général les dernier wagon qui reste sur les rails, alors si un jour cela vous arrive de vous retrouver dans tel situation pensez y avant que ça arrive si vous voulez encore être la pour en parler.

Le signal de Buizingen toujours problématique

Le signal problématique de Buizingen où a eu lieu il y a cinquante jours l’une des pires catastrophes ferroviaires de l’histoire du pays continue de dysfonctionner, écrit jeudi le quotidien Le Soir.

Le_signal_de_Buizingen_toujours_problematique.jpg

Ce signal, le « H-E 1 » est celui que, le 15 février dernier, le conducteur de train en provenance de Buizingen maintient avoir vu vert peu de temps avant l’accident frontal.

Remis en service après l’accident, le signal avait enchaîné deux erreurs les 11 et 15 mars derniers, passant du rouge au vert sans raison – en tout cas, sans avoir reçu d’impulsion de la cabine de signalisation. Il s’agit de la stricte application du principe de précaution qui régit le réseau ferroviaire belge, a tenu à rappeler Infrabel, le gestionnaire du réseau.

Depuis, les services d’Infrabel et les enquêteurs se penchent sur ces bizarreries et maintiennent l’interdiction d’utilisation de cette partie-là des voies, souligne Le Soir.

Tests:
On ignore encore ce qui est à l’origine de ces anomalies détectées par le système. Cela peut être dû aux intempéries comme à la présence d’une cannette sur la voie ajoute la porte-parole

Après la deuxième alerte, nous avons mis le système hors service afin de procéder à des tests qui doivent nous permettre de déterminer l’origine exacte des anomalies. Le signal en question n’est plus utilisé actuellement mais le trafic peut se poursuivre par une autre voie poursuit-elle..

Infrabel précise encore ne jamais avoir indiqué que le signal était « victime » de fausses instructions. Chaque année, insiste le gestionnaire, il se produit en Belgique quelques 300 cas semblables d’éléments qui se mettent en alerte par principe de précaution.

Infrabel a par ailleurs refusé tout commentaire sur la catastrophe ferroviaire du 15 février dernier, l’enquête étant encore en cours.

Une formation « feux rouges » pour les conducteurs de train

La SNCB a décidé de renforcer la formation de ses conducteurs de train, c’est une des conclusions tirées par la société après la catastrophe ferroviaire de Buizingen en février dernier.

Une_formation_feux_rouges_pour_les_conducteurs_de_train.jpg

L’an dernier, à la suite d’un arrêté royal, la SNCB a réduit sensiblement le temps de formation, de 250 à 200 jours.

C’est toujours plus que dans les pays voisins, explique-t-on. Il n’empêche que la société est en train de revenir là-dessus. Les conducteurs ayant peu d’expérience bénéficieront désormais, lors de leurs deux premières années, de deux fois trois jours supplémentaires de formation avec un instructeur expérimenté à leurs côtés aux commandes.

Dans le même temps, chaque conducteur recevra un jour supplémentaire de formation sur le thème des règles de franchissement des signaux.

Ps: C’est sur qu’avec deux à trois jour de « plus » (inclus dans la durée normal) avec un formateur ca va changer quelque chose, on est supposé se dire quoi la ? qu’ils mettent tous en oeuvre pour qu’il y ai moins d’accident? ^^

Figa voyageur D-Tournai

Une fois le flashmob terminé je n’ai pas trainé à Charleroi et je me suis dit de rentrer, pour dire de ne pas être trop tard chez moi, et cette fois encore pas de chance avec les trains, le train que j’ai pris c’est arrête partout sauf Jemappes, ce qui fait que je me suis retrouvé à Tournai, de plus quand j’ai demandé mon ticket de Charleroi à Jemappes au contrôleur, il n’a pas trouvé ça bizarre et ne m’as pas dit que le train ne s’arrête pas la et c’est en partant de Mons que je me suis rendu compte que le train ne s’arrêterait pas quand j’ai vu écrit au dessus de la porte du wagon « Le prochain arrêt est Tournai », j’ai donc vite fait était retrouver le contrôleur dans le train pour lui demander quoi, et me faire faire un « ticket » de retour gratuit jusque Jemappes.

Me voici maintenant à Tournai et cette fois dans le bon train qui va m’arrêter à Jemappes pour moi pouvoir enfin rentrer chez moi.

Les pannes du feu de signalisation causées par les TGV ?

Le feu de signalisation de Buizingen est tombé en panne lundi, pour la seconde fois en quatre jours. Officiellement, on ignore encore ce qui perturbe systématiquement ce signal.

Les_pannes_du_feu_de_signalisation_causees_par_les_TGV.jpg

Le parquet étudie la possibilité d’expliquer les pannes du feu par « un champ magnétique provoqué par le passage d’autres trains, éventuellement de TGV ».

Le syndicat indépendant des cheminots (SIC) penche également pour cette piste. « Il semble que le conducteur de train n’ait finalement pas commis de faute ce fameux 15 février, mais que le signal est brusquement tombé en panne en raison du champs électro-magnétique causé par le passage d’autres trains », indique-t-on du côté du syndicat.

Le feu de signalisation en question a été mis hors service. Les trains en passage doivent emprunter une autre voie.