Sega tease un nouveau Sonic

Bon d’accord, que Sega annonce un nouveau Sonic ne surprendra personne, mais c’est toujours avec une certaine curiosité que les fans du hérisson découvrent les premières images d’un volet.

La vidéo semble pointer vers un Sonic classique avec toute la vitesse et les loopings que cela peut impliquer. En revanche, aucune trace d’anneaux dans ce premier teaser, mais l’apparition d’un second Sonic, un brin plus pâle et légèrement plus rondouillard, mais tout aussi rapide que le premier.

Ps: Que cache l’arrivée d’un deuxième Sonic ? Faut-il s’attendre à un mode deux joueurs ? Nous n’en saurons pas plus pour le moment.

Les Schtroumpfs débarquent… Au cinéma

Bien que maintenant je ne verrai plus les petits hommes bleu de la même façon, je vous fait quand même passer l’information comme quoi les célèbres Schtroumpfs vont débarquer au cinéma courant 2011.

Les Schtroumpfs – Teaser

Allumez vos lanternes

Avis à tous les fans de Green Lantern sachez que les aventures de Al Jordan se prépare à débarquer sur grand écran, voici le teaser officiel afin de vous faire patienter le temps de la sortie.

Green Lantern – Teaser officiel (version française)

Petit bonus pour ceux qui préfère les versions original, voici le teaser en version anglaise.

Green Lantern – Teaser officiel (version anglaise)

Marty McFly rallume sa Delorean

Pour les 25 ans de cette saga culte qu’est « Retour vers le futur » Michael J. fox est redevenu Marty McFly pour notre plus grand plaisir le temps d’un spot TV pour convention réunissant les acteurs de la trilogie.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéoRetour vers le futur – Teaser 2010

Je vous met aussi en bonus la version 1985 de ce même teaser afin que vous puissiez les comparer.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéoRetour vers le futur – Teaser 1985

Qui casse pas

Kick Ass est sorti hier sur les écrans, précédée d’une aura très positive, et d’un noyau de fans déjà très important, alors que le comics n’est même pas très connu dans nos chères contrées… Annoncé comme une révolution dans le genre « film de Super héros », Dave Lizewski et sa bande vont combattre le crime, avec leurs poings et leur inconscience… Spidey, tiens toi bien, « Kick Ass » is coming…

Kick_Ass_01.jpg

Résumé: Dave Lizewski est un adolescent gavé de comics qui ne vit que pour ce monde de super-héros et d’incroyables aventures. Décidé à vivre son obsession jusque dans la réalité, il se choisit un nom – Kick-Ass – se fabrique lui-même un costume, et se lance dans une bataille effrénée contre le crime. Dans son délire, il n’a qu’un seul problème : Kick-Ass n’a pas le moindre superpouvoir… Le voilà pourchassé par toutes les brutes de la ville. Mais Kick-Ass s’associe bientôt à d’autres délirants copycats décidés eux aussi à faire régner la justice. Parmi eux, une enfant de 11 ans, Hit Girl et son père Big Daddy, mais aussi Red Mist. Le parrain de la mafia locale, Frank D’Amico, va leur donner l’occasion de montrer ce dont ils sont capables…

Voici deux bande annonce, avec pour commencer le teaser.


Kick-ass – Teaser

Et la bande annonce officielle.


Kick-ass – Bande annonce

Voici maintenant dix « raisons » d’aller voir le film. ^^

01. Parce que le Buzz (pas moi hein, celui de l’internet), globalement, on s’en méfie: Epiphénomènes, microcélébrité, c’est souvent beaucoup de bruit pour rien. Mais quand le Buzz « kick Ass » déboule en force au « Comic Con » (le rendez vous mondial des Geeks) à San Diego en Juillet dernier, et ne s’est jamais dégonflé depuis, ben ça vaut sans doute la peine de s’y pencher.

02. Parce que le film est adapté du comics à succès « Kick Ass » donc, et que celui-ci est réalisé par Mark Millar: Une des superstars du comic des années 2000. A son palmarès, les «Ultimate X-Men», «Wolverine», et surtout «Wanted» déjà adapté au ciné (mais bon pas franchement une réussite… ), qui avait déjà un style différent de la production actuelle, et qui avec « Kick Ass », est rentré dans les annales des dessinateurs cultes, avec entre autres Stan Lee (Spiderman, X-Men,… ), Frank Miller (Batman the dark knight, Sin City), Alan Moore (Watchmen, From Hell), Mark Mignolia (HellBoy),…

03. Pour le plaisir d’aller au guichet du cinoche: « Bonjour madame, 2 places pour « Kick Ass » s’il vous plait »… : Bon ok, ce serait encore plus fun si on était au Québec, ou les titres de films sont souvent traduits… Oseront ils traduire celui-ci ??? pas sûr…

04. Parce que depuis 2002 et la sortie du premier « Spiderman », on en avait un peu marre d’entendre «De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités»…: Ouais ouais ouais c’est ça… le nouveau slogan pour cette nouvelle décennie est officiellement : «Pas de pouvoirs, pas de problèmes». Ou quand la loose et la glande redeviennent notre plus grande force. Ah bah on se sent tout de suite mieux…

05. Parce que c’est un film pour nous… les Geeks: Références aux Comics et la BD à tous les étages, clins d’œil massifs à l’univers des Super-héros, « Kick Ass » devrait remplir son quota de détails en arrière plan, que seuls ceux qui ont vu plusieurs fois la version director’s cut commentée par le superviseur des effets visuels de «Batman : the Dark knight» pourront comprendre, «parce que le cascadeur qui tombe de l’immeuble en flamme est le même dans les 2 films t’as vu » , «et que le poster dans la chambre du héros est un cover de Stan Lee censuré par Marvel en 1975 qui le trouvait trop choquant. J’aimerais trop l’avoir»

06. Parce que c’est Mathew Vaughn qui réalise: Ouais je sais, ce nom ne vous dit rien, mais le garçon a produit «Arnaques, crimes et Botaniques» et «Snatch». Pas de comédies romantiques quoi… Qu’il a réalisé son premier film «Layer Cake» dans l’esprit de Guy Ritchie : Violent, aux dialogues ciselés et au mauvais esprit assumé. Et quand on pense que le bonhomme a été évincé de la réalisation de « Harry Potter et l’ordre du Phoenix» par la Warner, parce que sa vision du film aurait été, je cite «les Douze salopards à Poudlard»… On se prend à rêver de cette version de HP qu’on ne verra jamais, et on se réjouit du fait que ca ait laissé au garçon le champ libre pour bosser sur «Kick Ass». Fuck you Harry !!!

07. Pour Hit Girl: Faites connaissance avec Mindy Macready, petite fillette de 10 ans, qui semble plutôt enjouée et respectable… C’était sans compter sur son double, Hit Girl, une petite furie à la chevelure rose en robe d’écolière et combinaison latex violet, qui file des coups et tranche des jambes quand on l’énerve… Sur l’affiche teaser ou elle trône fièrement, on peut lire, « je ne peux pas voir à travers les murs, mais je peux vous botter le cul »… Au moins, c’est clair. Pas convaincu? cette bande annonce lui est entièrement dediée

08. Parce que ça s’annonce violent, cru, et sans concession: la preuve avec la bande annonce de « Hit Girl » ci-dessus, mais aussi, parce qu’un film de super-héros classé «R» (Restricted) aux USA, c’est-à-dire purement et simplement interdit aux moins de 17 ans, ben c’est très très TRES rare… Alors bien sûr les cinés feront ce qu’ils veulent et internet se chargera de le montrer aux teenagers ricains, mais le fait est là, «Kick Ass» ne va pas nous montrer des mecs en collants gentiment en train de livrer les méchants cambrioleurs bien ligotés aux autorités…

09. Parce que c’est Mika qui chante le générique du film: Comment ça c’est pas une bonne raison d’aller voir « kick Ass » ??? Bon ok, oubliez la raison 9, on passe à la suite… Mais quand même, pour les fans (si si il y en a)…

10. Parce qu’il y a Nicolas cage: Incarnant «Big Daddy», papa de la bien nommé Hit girl, vue précedemment, Nicolas Cage devrait encore une fois de plus nous surprendre. Bon il n’a pas fait que des bons films, le Nico, soyons honnêtes, mais c’est un acteur très talentueux, qui mine de rien, arrive toujours à être convaincant dans des films que ne le sont pas toujours. Dans «Kick Ass», Damon Macready apprend à sa fille à combattre le crime et à être sans pitié avec les méchants… en employant des méthodes pour le moins originales… Bon, et puis Nico dans ce film porte une belle moustache, et ça mérite bien un top entièrement consacré aux choix douteux de cet acteur pour les brushings, colorations et autres mises en pli… un régal.