Sonic à l’ancienne sur Nintendo DS

Sonic_DS_01.jpg

Sonic_DS_02.jpg

Sonic The Hedgehog. Derrière ce nom imprononçable pour les enfants que nous étions, Sonic le hérisson. Héros de la Mégadrive de Sega et concurrent de Mario. Deux stars et emblèmes de la lutte féroce que se livraient les consoles de l’une et l’autre marque. Ce temps est dorénavant bien loin. Sega l’éditeur de jeu propose sur Nintendo DS Sonic Classic Collection, soit les trois premiers Sonic et le 4e Sonic & Knuckles.

Sonic_DS_03.jpg

C’est quoi le concept?
Sonic est un hérisson bleu au sale caractère, qui court très très vite contrairement à ses congénères souvent victimes de la route. Son but: attraper des anneaux mais surtout vaincre le très méchant Dr Robotnik.

C’est réussi?
Le portage de Sonic sur la petite Nintendo DS tient ses promesses sans faire d’éclat. Les jeux sont quasi totalement identiques. Avec la possibilité supplémentaire de sauvegarder en cours de partie. Car rejouer à Sonic, c’est aussi redécouvrir la joie de recommencer le niveau depuis le début (ou un checkpoint au milieu) quand on perd une vie. En 1991, la carte mémoire n’existait pas et la musique agaçante ajoutait encore au stress.

Sonic_DS_04.jpg

Malgré le petit écran, on s’amuse donc autant et avec une jouabilité correcte. Evidemment, ceux qui ont déjà joué des heures se rappelleront vite des stages et la difficulté n’est pas le premier critère de ces aventures plate-formes mais au fur et à mesure, il faudra tout de même faire preuve de concentration et d’agilité.

On regrettera tout de même des scintillements et surtout les menus simplistes. Un habillage plus riche avec quelques bonus n’auraient pas été de trop.

Sonic_DS_05.jpg

Le truc en plus
Outre la sauvegarde, la nostalgie évidemment. On replonge 15 ans en arrière et on redécouvre la joie des jeux tout simples quand il fallait aller tout droit, sauter sur la plate-forme avant qu’elle ne s’effondre, éviter une boule de feu et se mettre en boule pour tuer un mille-pattes.

On y joue longtemps?
Sonic est un vieux jeu de plate-formes, avec toutes les limites du genre. On reste pourtant scotché et on passe de nombreuses heures accrochés en craignant d’être obligé de tout recommencer. Une sensation beaucoup plus rare de nos jours avec la sauvegarde permanente et l’absence de game over.

On l’achète ou pas?
Quatre Sonic old school pour 30 euros, c’est l’assurance de nombreuses heures ludico-nostalgiques portables. De quoi s’amuser donc et pourquoi pas faire découvrir ce gentil hérisson râleur à ses enfants.

Laisser un commentaire