Scandale à Koh Lanta

Vous avez été des millions à suivre les valeureux aventuriers de Koh Lanta, mais une chose à été passée sous silence. Dans l’épisode du 10 février, les candidats devaient engloutir des tarentules grillées pour une épreuve de confort.

Trois candidats on subi de graves traumatismes suite à leur épreuve, Catherine tout d’abord, a souffert d’une hémiplégie (paralysie) de la partie droite du visage. Ensuite Romuald, le vainqueur de l’épreuve à surtout gagné un nerf sectionné et une lèvre endormie pendant un mois et demi, il dit ressentir encore des picotements. Enfin, l’aîné et sans doute le plus robuste de tous, Tony, a récolté des gonflements des lèvres et la bouche anesthésiée ainsi que des brûlures d’estomac violentes pendant trois mois.

Evidemment la production à coupée toutes les scènes qui ont suivi car la production n’avait pas pris les mesures nécessaires en terme d’hygiène et sécurité.

Tous les candidats ayant participé à cette épreuve des tarentules, estiment que la production n’avait pas vraiment mesuré les risques encourus. Suite à cette épreuve il n’y a eu aucune mentions dans les épisodes suivants des troubles que subissaient les aventuriers.

Pour sa défense, la production a estimé que les candidats n’avaient pas un palais d’autochtones…

Laisser un commentaire