Rick Astley, premier virus de l’iPhone

Rick_Astley_01.jpg

Un étudiant australien féru d’informatique a revendiqué le premier « ver » qui infecte certains téléphones portables iPhone. Le ver agit en remplaçant le fond d’écran par une photo de Rick Astley, un chanteur anglais des années 80 rendu célèbre par son tube « Never gonna give you up ».

Inoffensif, « Ikee » ne s’attaque qu’aux iPhone qui ont été « débloqués » par leurs utilisateurs: cette manoeuvre permet au téléphone de fonctionner avec plusieurs opérateurs ou d’installer des logiciels n’ayant pas été approuvés par Apple.

Ashley Towns, un étudiant de 21 ans habitant près de Sydney, a affirmé avoir voulu attirer l’attention sur cette faille de sécurité. « Quelqu’un de plus mal intentionné aurait pu faire tout et n’importe quoi d’autre: lire les SMS, regarder vos courriels, votre carnet d’adresses, vos photos », a déclaré le jeune homme cité par le groupe audiovisuel public australien ABC.

« Le virus en lui-même n’est pas méchant et ne fait pas de dégâts. C’est juste pour rire et éveiller l’attention des gens », a-t-il ajouté.

Ironie de l’histoire, le tube de Rick Astley a connu récemment un formidable retour grâce à la mode du « Rick-rolling ». La blague consiste pour les internautes à faire croire à son destinataire qu’il va cliquer sur un lien pertinent mais le redirige en fait vers le tube de Rick Astley.

Laisser un commentaire