Des tests ADN pour détecter l’infidélité

Tests_ADN_pour_detecter_l__infidelite.jpg

Plusieurs laboratoires proposent désormais au Mexique des tests ADN à ceux et celles qui auraient des soupçons quant à la fidélité de leur conjoint, a indiqué jeudi l’un de leurs dirigeants.

« Si une personne pense être victime d’adultère, elle peut nous adresser un vêtement intime, un drap, un chewing-gum mastiqué », des traces de sperme ou de salive, des poils ou des cheveux, a expliqué Jorge Guillen, director d’un de ces laboratoires.

Un test permettra de déterminer si l’ADN trouvé sur ces prélèvements correspond au « client » ou à quelqu’un d’autre. Le processus peut durer de quatre à six jours, et coûter de 200 à 500 dollars (135 à 335 euros), selon M. Guillen.

De tels tests ADN à usage privé ne sont pas illégaux au Mexique. « La demande de tests d’infidélité augmente au Mexique. Il m’est arrivé de recevoir 50 demandes en une seule journée. C’est quelque chose de nouveau pour la majorité des gens, et certains demandeurs croient que l’infidélité est dans les gènes », a poursuivi M. Guillen.

Un Mexicain sur six vit sa relation amoureuse avec des soupçons d’infidélité, selon un sondage effectué en 2008 par un institut privé.

Laisser un commentaire