Des gâteries remboursées par la sécurité sociale

A Sydney, en Australie, des dizaines de maisons closes arrondissaientt leurs chiffres d’affaires en facturant leurs prestations sexuelles en tant que massages thérapeutiques aux compagnies d’assurance-santé australiennes, une information révélée par le quotidien The Daily Telegraph.

Le quotidien qui précise que l’arnaque a été mise au jour par des compagnies d’assurances qui ont mené l’enquête après avoir repéré une publicité parue en chinois proposant les services « d’une masseuse jeune et attirante », services remboursés par la sécurité sociale. La ministre de la Santé Nicola Roxon a déclaré qu’une enquête allait être ouverte afin de déterminer si de l’argent public avait été impliqué dans le versement de primes santé.

Selon le Daily Telegraph, environ 80 instituts de « massage » sont concernées par cette pratique. Les prestations sexuelles, facturées à 60 dollars australiens (31 euros) comme massages thérapeutiques ou séances d’acupuncture, étaient remboursées à hauteur de 40 dollars australiens, soit 20 euros. La clientèle, des hommes âgés de 36 à 72 ans, profitait de séances quasi-quotidiennes « d’acupuncture ».

Laisser un commentaire