Des amoureux des manchots bloqués dans les glaces de l’Antarctique

Manchots_01.jpg

Un brise-glace russe effectuant une croisière au large de l’Antarctique avec 105 passagers à bord, pour l’essentiel des Britanniques amoureux des manchots, est bloqué dans les glaces depuis quatre jours, ont annoncé lundi les autorités et l’armateur russes.

124 personnes à bord
Le « Kapitan Khlebnikov » se trouve dans une baie voisine de l’île de Snow Hill -au nord-est de la péninsule antarctique- cernée par la glace, a précisé le ministère russe des Transports dans un communiqué. « Le vent souffle moins fort sur la zone et la compression de glace s’est arrêtée. Tout est calme à bord, les passagers et l’équipage ne sont en rien menacés », a-t-il ajouté.

« Quand le vent tournera favorablement, le brise-glace reprendra la mer en direction du port argentin d’Ushuaia (3.180 km au sud de Buenos Aires) », a précisé le ministère. « En gros, le bateau est coincé entre une île et un massif de glace » depuis quatre jours, a renchéri Guerman Kouzine, porte-parole de la Compagnie de navigation maritime d’Extrême-Orient, à la télévision russe.

Equipage compris, 124 personnes se trouvent à bord, a indiqué de son côté le chef des gardes-côtes d’Ushuaia, Sergio Gaetan, à la chaîne argentine TN. « Il n’y a aucun message d’alerte. Il y a deux hélicoptères à bord. Le bateau doit simplement rebrousser chemin en empruntant la voie qu’il a ouverte, comme le veut la procédure habituelle », a-t-il ajouté.

Un pactole et du « divertissement »
Les touristes britanniques ont déboursé plus de 10.000 livres (11.200 euros) pour la croisière, destinée notamment à observer des manchots empereur sur Snow Hill, a précisé le tour opérateur britannique Exodus. Ils « ont certainement vu les manchots qu’ils voulaient voir », a expliqué à l’AFP un porte-parole d’Exodus, Rob Dixon, en notant qu’ils avaient pu se déplacer en hélicoptère. « Il y a beaucoup de divertissements à bord », a-t-il ajouté.

Selon la compagnie américaine Quark Expeditions, qui affrète le brise-glace, piscine, sauna et bar sont disponibles sur le navire. Une équipe de la télévision britannique BBC, qui tourne un documentaire sur les manchots empereur, est également présente, a précisé une porte-parole de la chaîne. « Tout le monde va bien (…) ils ont tourné aujourd’hui », a-t-elle dit.

Les croisières vers l’Antarctique et ses glaciers sont de plus en plus populaires. Au total, 46.000 visiteurs ont été recensés lors de la saison 2008 (printemps-été austral), soit deux fois plus qu’il y a cinq ans, selon l’Association des tours-opérateurs de l’Antarctique. Le nombre de navires pris par les glaces est lui aussi en augmentation.

Rescapés
En février, la marine argentine avait dû évacuer une centaine de passagers de l’Ocean Nova, un navire de croisière échoué près d’un glacier. En novembre 2007, l’Explorer avait sombré quinze heures après avoir heurté un iceberg. Ses 154 occupants avaient pu être secourus.

Laisser un commentaire