6 types de statut Facebook qu’on devrait interdire immédiatement !

On a tous eu affaire au moins une fois à ce genre de statuts si énervants. Certains ne sont pas très plaisants à lire, mais d’autres statuts sont universellement détestés et craints de tous les utilisateurs du Social Network. Faisons la lumière sur ces statuts qui devraient cesser d’exister, afin qu’on les élimine une bonne fois pour toutes.

01. Le récit à suspense:

« Fait chier. » « Pourquoi moi !! », « Les journées pareilles, ça me déprime »…

On a compris, tu veux que les autres commentent pour te demander ce qui se passe. Eh bien sache que statistiquement, environ 2% de tes amis Facebook meurent de curiosité de connaître tes petits problèmes et vont tomber dans le panneau. Les 98% restant non seulement n’en ont strictement rien à cirer, mais ils te trouvent complètement ridicule et savent que tu les supplie maladroitement de t’accorder un peu de leur attention. C’est chiant. Arrête.

02. Le statut choc:

« Direction les urgences », « Je viens de me planter en bagnole »…

Si tu es dans une civière en train d’agoniser ou que tu viens de te payer un camion en choc frontal sur l’autoroute, en faire un statut Facebook n’est peut être pas la chose la plus urgente à faire. Ce n’est peut-être pas non plus la façon la plus appropriée de dire à tes amis proches et a ta famille que quelque chose de grave t’es arrivé. Si il te reste assez de force pour updater ton Facebook, appelle plutôt ta mère.

03. Le message privé:

« Comment c’est possible d’être aussi lâche et insensible ? », « Putain pourquoi les gens parlent toujours derrière mon dos DITES LES CHOSES EN FACE BANDE DE BIATCHES »

Mais pourquoi, dans quel but tu écris ça sur Facebook, au vu de tous ? Clairement, le message s’adresse à une personne en particulier. Alors, va leur parler. Tout le reste du monde s’en fout, et ça pollue leur fil d’actualité.

04. Le nettoyeur d’amis:

« Je viens de faire un grand ménage dans ma liste d’amis, si vous lisez ceci, félicitations ! »

Woah, merci, je suis tellement heureux que tu aies eu l’obligeance de me conserver dans ta liste très sélect d’amis. Grâce à ça je vais pouvoir continuer à lire tes statuts à la con. *Supprimer de la liste d’amis*.

05. Le Commentateur Live:

« Je vais au lit », « C’est l’heure de prendre une bonne douche », « Faire la lessive, c’est trop chiant »

Non c’est TOI qui est trop chiant, bordel ! C’est quoi le but exact de ce message ? A qui tu t’adresses ? Crois-tu vraiment, au fond de toi, que les gens sont intéressés par les moindres détails de ta vie ? La réponse est non. Ta vie est chiante, et ce n’est pas en la mettant sur Facebook que ça changera quelque chose.

06. Le #beaucoup#trop#de#hashtags:

« J’adore faire du sport avec vous les filles ! # sport #salledesport #cardio #healthylife #fitness #meufmusclée # jemesuisjamaisaussibiendetoutemavie »

Les hashtags peuvent être marrants quand on les utilise de manière appropriée. Mais ça, c’est clairement de l’abus. Ça ne fait rêver personne d’essayer d’isoler les mots d’un groupe de lettres pour essayer de comprendre ce que ça veut dire.

Cestcommesijecrivaistoutesmesphrasescommeçamaintenanttucomprendscequejeveuxdire.

Bon, voila. Si vous vous êtes reconnu dans l’un de ces statuts, sachez qu’on fait tous des erreurs dans la vie. Mais je vous en conjure, arrêtez immédiatement. Vraiment, c’est mieux pour tout le monde.

Laisser un commentaire